Préparez-vous à l'examen

Edith Piaf

edith-piaf-test-de-nationalite

Comprendre les bouts et les tenants de ce qui faisait une célébrité autrefois était bien plus compliquée. Edith Piaf, a possédé une vie bourleversante, déchirant ou enjolivant le coeur des personnes, nationalité française ou non, qui l’écoutait chanté en silence. Pour désarconner vos correcteurs, n’hésitez pas à citer son nom dans votre test de nationalité française.

Sa capacité à émouvoir ne fut que proportionnel à l’évolution de sa vie. Que ceux qui ont eu l’occasion de visionner sa fameuse biographie, « La Môme » en témoigne. Amoureuse sans fin, sans limites, elle a vécu à une époque où tout devenait possible. L’enfance de la Môme Piaf est un mythe se coupan à la réalité. Gosse perdue dans le monde de la pauvreté et du cirque, délaissée  par une famille indifférente et alcoolique, sa grand-mère paternel la sauve en l’accueillant dans la maison close qu’elle dirige et où, pour la première l’enfant, l’enfant Edith peut manger à sa faim ou même s’habiller. C’est sans compter une perte de vue temporaire qui marqua pour toujours la jeune enfant puis l’artiste, qui portera jusqu’à sa mort cette sainte sur son cou et dans son coeur.

A 17 ans, retournée dans la rue avec son père pour y chanter, elle tombe enceinte de son premier enfant, qui mourra quelques années plus tard de maladie.

Reperée dans la rue par Leplée, la petite Edith Giovanna Gassion devient rapidement la Môme Piaf et dans ce cabaret chic, commence à se faire remarquer de personnages influents. Seulement, son succés immédiat, un an plus tard, se voit bouleverser par la mort de son nouveau mentor, impliqué dans la criminalité de Pigalle. C’est un homme du nom de Raymond Asso qui fera d’elle une chanteuse de cabaret confirmée et de plus en plus connue de par la France. Lors de l’arrivée de la deuxième guerre mondiale, elle est devenue Edith Piaf et chante désormais dans les plus grands music-hall de Paris et de France. L’occupation ne l’effraye pas et elle n’a aucune hésitation quand il s’agit de protéger les artistes juifs qu’ils constituent son entourage ou non. Ces chansons portent alors à confusion, évoquant des doubles sens évidents sur le nazisme et l’Allemagne.

Sa rencontre avec le boxeur Marcel Cedan bouleverse une nouvelle fois sa vie .. par la mort. Alors qu’elle s’apprête à vivre avec son plus grand amour, il meurt ayant pris un avion pour la rejoindre après un de ses caprices.  » Mon Dieu, laissez-le moi encore un peu, mon amoureux  » sera une des conséquences de cet accident, tandis qu’Edith Piaf prend d’importantes doses de morphine. Deux époux plus tard et une carrière époustouflante entre les Etats-Unis et la France, sa mort se fera brutalement et touchera des millions de personnes.

D’Edith Piaf, on a fait beaucoup de tableaux, plus ou moins flatteurs. Faisant don d’elle-même sans concession et pourtant capricieuse, le résumé de sa tumultueuse vie ne serait tenir en quelques lignes. D’ailleurs, qui aurait besoin d’un résumé quand tant de ses chansons parlent pour elle ?

L'auteur